+226-63-02-22-22 / +226-25-35-50-40 info@cimmetalgroup.com
Patriotisme économique : une foire pour valoriser les productions locales »

Patriotisme économique : une foire pour valoriser les productions locales »

C’est sous le thème : « Consommation des produits locaux et création d’emploi : stratégie et engagements nationaux pour la dynamisation du secteur de productivité » que la première édition de la foire « Consommons local » a ouvert ses portes le 19 février à la maison du peuple.

IMG-20180222-WA0007 IMG-20180222-WA0002

Initiée par l’association « Burkina Wa-Mêdô (Viens nous construire, en langue nationale mooré), ce rendez-vous commercial  vise à valoriser les richesses et les produits Made in Burkina.
C’est le ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat Harouna Kaboré qui a donné le top départ d’une semaine de promotion de produits « Made in Burkina », avec CIMFASO comme sponsor officiel, une entreprise burkinabè de production de ciment.
Selon le président de l’association,  Akim Ouédraogo, « « cette activité est la preuve, le sens et l’essence de notre engagement à faire de nos produits locaux un puissant vecteur de développement économique transversal », convaincu que « le boom économique que nous appelons tous de tous nos vœux, viendra d’une prise de conscience collective et citoyenne mais appuyé d’une réelle volonté politique de valoriser les productions nationales».

IMG-20180222-WA0006

Sonorités musicales burkinabè, présence massive des groupes d’autodéfense Kogolwéogos, cette foire qui fermera ses portes le 25 février est une réelle vitrine pour les producteurs de montrer leur savoir-faire, et pour les consommateurs, l’occasion de découvrir les produits venant de nos terroirs, mais souvent ignorés.
« La production locale au Burkina est un secteur plein d’avenir et constitue une alternative dans la lutte contre le chômage et la pauvreté en milieu urbain et particulièrement en milieu rural », a souligné le nouveau ministre Harouna Kaboré, un chef d’entreprise spécialisée dans l’énergie.
Le patriotisme économique porté par les pouvoirs publics depuis plus de vingt ans commence à porter ses fruits. Des entreprises publiques et privées en font désormais leur cheval de bataille, à l’image de CIMFASO. « Étant donné que CIMFASO est une usine de fabrication de ciment à actionnariat burkinabè qui apporte de la plus-value au Burkina Faso, il était important pour nous d’être à cette foire qui ne fait que valoriser les produits Made in Burkina », a soutenu  Inoussa Kabore, directeur général et administrateur de CIMFASO. Pour lui, il était du devoir de l’entreprise d’accompagner cette foire, conformément à sa politique de responsabilité sociétale.

IMG-20180222-WA0001

A travers son stand, CIMFASO présente au public sa gamme de produits « Made in Burkina », comme le font des centaines d’autres qui ont saisi cette occasion pour rencontrer directement les consommateurs. « Nous produisons suffisamment de Made in Burkina, mais il y a un problème d’absorption des produits burkinabè par les Burkinabè eux-mêmes »,  a reconnu le ministre, expliquant cela par « un  problème d’accessibilité aux produits, une méconnaissance de l’existence des produits et une insuffisance de communication autour des produit ».

IMG-20180222-WA0009IMG-20180222-WA0004IMG-20180222-WA0008

Il se réjouit que l’association ait organisé cette foire et encourage toute initiative valorisant les productions locales », lui-même étant l’un des promoteurs de la campagne « Le Faso d’abord », lancée en novembre 2015 dans le but d’entretenir vive la flamme du patriotisme des Burkinabè
IMMERSION 2018  2ème EDITION

IMMERSION 2018 2ème EDITION

Le personnel de CIM METAL Group a effectué le 27 janvier 2018 une sympathique excursion au pied du pic Nahouri. Ascension de cet univers pittoresque, pas de danse et don de vivres à un orphelinat sont les moments forts de la journée pendant laquelle responsables et employés ont cultivé une proximité de camaraderie.

DSC_0037 DSC_0038

Pour cette sortie récréative, les travailleurs étaient vêtus en tenue de sport à l’effigie du groupe. Embarqués dans six (06)  cars qu’on pourrait qualifié de « cinq étoiles », directeurs généraux de plusieurs filiales du groupe et employés n’avaient qu’une seule direction, le pied du pic Nahouri.  C’est sur le coup de midi que le convoi fit son arrivée. Dans l’esplanade de la montagne, des cuisiniers s’affairaient à la préparation d’un copieux menu.   Certaines personnes se pourlèchent déjà les babines. Mais, ce n’est pas encore le temps de la dégustation car la compétition d’ascension du pic Nahouri doit commencer. Une multitude de concurrents y prennent part. Des directeurs généraux sont également sur la ligne de départ.  Parvenir au sommet de la montagne, fut un véritable supplice pour certains, contraints à l’abandon. Ce qui a le plus prévalu, c’est cette idée de fraternité. On voit des concurrents qui viennent à la rescousse de ceux qui éprouvent des difficultés pour continuer la course.

27479315_1590503977703704_487427694_o

Alexis Zoungrana fut le premier à dompter le pic en franchissant la ligne d’arrivée. Sa victoire n’est pas fortuite.  Il est sportif.  Deux fois par semaine, il fait de la course à pied.  Mais, au début, il était loin de s’imaginer qu’il serait le premier à atteindre le sommet du pic tellement les autres concurrents avaient pris un départ fulgurant. Mais, ne dit-on pas que le plus important ce n’est pas le départ mais l’arrivée ? Surtout quand il s’agit de gravir le pic Nahouri, haut de 447 m. Au fil du temps, l’employé de CIM METAL distançait les autres concurrents.  Il a gravi le chemin en spirale comme s’il était sur un terrain plat. Une dizaine de poursuivants étaient à ses trousses. Mais rien à faire, il est plus endurant qu’eux. Il franchit la ligne d’arrivée en 8 minutes et 15 secondes. Il est suivi de Souleymane Ilboudo de la même société qui a mis 40 secondes de plus que le vainqueur.
 Selon le coordonnateur de CIM METAL, Abdoul Rahim Kanazoé, cela fait quelque temps que la compétition a été préparée et les candidats n’attendaient que le jour «J» pour s’exprimer. Les dix premiers à l’arrivée ont reçu des récompenses en nature et en espèce. Le premier a eu droit à un scooter d’une valeur de 1 300 000 FCFA. « Je suis très ému de remporter ce prix.  Je remercie le PDG du groupe pour cette belle initiative », a déclaré le vainqueur.

DSC_0073 DSC_0074 DSC_0081 DSC_0083DSC_0058DSC_0064

Après cette première activité de la journée qui a suscité une débauche d’énergie, les excursionnistes se sont retrouvés sur un bel espace pour se restaurer.  Le tout dans une bonne ambiance musicale.  Directeurs généraux et employés n’ont pas hésité un seul instant à esquisser des pas de danse au rythme de la musique du terroir. La proximité était totale. Selon le Directeur Général adjoint de CIMFASO, Éric Ouédraogo, « c’est l’esprit de solidarité, de groupe qui a prévalu à l’organisation de cette journée. Les dirigeants ont compris que notre socle de développement, c’est la ressource humaine. Cultiver cette proximité de camaraderie est gage du succès du groupe. » Le coordonnateur de CIM METAL, Abdoul Rahim KANAZOE pense aussi que ce fut une activité qui a permis à l’ensemble des travailleurs du groupe de se retrouver pour davantage se familiariser.  Selon lui, CIMMETAL GROUP regroupant plusieurs sociétés, il n’est pas évident que tout le monde se connaisse. C’est donc dans ce genre d’occasion qu’on peut mieux fraterniser.  Le Directeur Général du Centre de contrôle des véhicules Automobiles(CCVA), Kanvaly Bamba est le premier des patrons à « dompter » le pic Nahouri. Il retient de la journée celle d’un bel esprit de fraternité, de solidarité.  C’est pourquoi, il pense que l’initiative mérite d’être perpétuée.

DSC_0098DSC_0104 DSC_0105 DSC_0107 DSC_0115

CIMMETAL GROUP a aussi fait parler son cœur à l’occasion de la sortie détente. En effet, dans la ville de Pô, une tonne de riz et une enveloppe financière a été donnée à « l’Association pour la sauvegarde des enfants en difficulté ». Selon le directeur général de CIMFASO, Inoussa KABORE, venir en aide aux personnes en difficultés fait partie des visions du groupe et de son PDG Inoussa KANAZOE.

 

 

Finale de  » MATAATA Pétanque Plus »

Finale de  » MATAATA Pétanque Plus »

arton4138-64856
Placée sous le haut patronage de Inoussa Kabore, Administrateur Directeur Général de CIMFASO, et sous le parrainage de Bertrand Isidore Traoré, la 4ème édition de « MATAATA PÉTANQUE PLUS » s’est achevée le samedi 23 décembre 2017 par une domination de l’équipe Soutonooma sur celle de Delwendé.
De charmantes hôtesses habillées aux couleurs de l’entreprise CIMFASO, des banderoles également flanquées aux couleurs de CIMFASO, une animation musicale qui rappelle les grands moments de festivités lors des grands évènements sportifs, bref, rien n’a été négligé pour donner à ce rendez-vous un cachet particulier.
Dès l’après-midi, du beau monde a commencé à arriver sur le terrain, et aux environs de 16h, c’est carrément l’ébullition quand le parrain de l’évènement, le footballeur international Bertrand Isidore Traoré, accompagné du promoteur de » MATTATA Pétanque Plus » Abdoul Salam Nazinga, et de l’Administrateur Directeur Général de CIMFASO, Inoussa Kaboré arrivent sur les lieux. On se bouscule pour les voir de près et demander un selfie. Les deux équipes finalistes se mettent en place pour recevoir les salutations des « officiels ».
Pour cette édition dont le coup d’envoi avait été donné le 16 décembre dernier, la finale oppose le club Soutonooma à celui de Delwindé. Les arbitres vérifient que les boules répondent aux normes, c’est à dire, qu’elles sont bien en métal, ont un diamètre compris entre 7,05 et 8 cm, pèsent entre 650 et 800 grammes, et enfin que les buts ne sont pas en métal, mais en bois ou en matière synthétique. Ils demandent ensuite au public tout excité de faire le moins de bruit possible, car disent-ils, « le jeu de pétanque demande une concentration totale de la part des joueurs ».
4-17Les deux équipes, composées de trois joueurs-des triplettes- chacune, sont prêtes. Au premier jeu, l’équipe Soutonooma prend immédiatement la tête de la compétition et ne lâchera rien jusqu’à la fin. Puis, elle inflige, en une heure de jeu, un humiliant 11 points à zéro à son vis à vis, preuve que les joueurs ont été d’une remarquable adresse lorsqu’il s’est agi soit, de pointer, soit de tirer !
Perdant mais fairplay, le capitaine de l’équipe Delwendé, a reconnu sa défaite et a félicité les vainqueurs, avant de prendre date pour les futurs rendez-vous. Quant à l’équipe victorieuse, toute contente et fière d’avoir remporté la 4ème édition d’une compétition qui gagne chaque année en notoriété, ses joueurs ont salué et remercié les organisateurs, le sponsor Officiel CIMFASO et souhaité qu’il y ait une 5ème édition l’année prochaine.
« L’entreprise CIMFASO est tout le temps prête à accompagner toutes activités entrant dans le cadre de la jeunesse, d’autant plus que notre slogan est « Nous construisons l’avenir… », a pour sa part déclaré l’Administrateur Directeur Général de CIMFASO, Inoussa Kabore, précisant que pour construire l’avenir, il faut bien s’appuyer sur les jeunes.
3-41Bertrand Isidore Traoré, international burkinabè estime que  » le Burkina Faso c’est pour nous, la jeunesse », raison pour laquelle, il n’a eu le choix que d’accepter d’être le parrain de cette manifestation. Il a invité « les acteurs de sports à se mettre ensemble afin que nous ayons un Burkina plus sportif ».
Homme comblé, le promoteur de « Mataata Pétanque Plus », Abdoul Salam Nazinga, a vivement remercié tous ceux qui ont contribué à la réussite de la 4ème édition, les joueurs, le ministère des Sports, la fédération burkinabè de pétanque et bien entendu, CIMFASO « pour ce qu’elle fait pour la jeunesse ».
· Le vainqueur du tournoi de pétanque a empoché la somme de 100.000 F CFA, plus une tonne de CIMENT ELEPHANT offerte par l’entreprise CIMFASO ;
· le deuxième a reçu la somme de 65 000 F CFA, plus 10 sacs de CIMENT ELEPHANT, le 3è et le 4è sont repartis chacun avec la somme de 30 000 F CFA plus 5 sacs de CIMENT ELEPHANT.
Enfin, les équipes ayant terminé à partir de la 5ème jusqu’à la 8ème place ont reçu chacune la somme de 10 000 F CFA plus 1 sac de CIMENT ELEPHANT.

5-16IMG-20171227-WA0056

Le PDG DE CIM METAL GROUP DESIGNE MEILLEUR PRODUCTEUR AFRICAIN DE MATERIAUX DE CONSTRUCION

Le PDG DE CIM METAL GROUP DESIGNE MEILLEUR PRODUCTEUR AFRICAIN DE MATERIAUX DE CONSTRUCION

Le PDG de CIM METAL GROUP, Mr Inoussa KANAZOE a été désigné par la FONDATION 225, meilleur producteur africain de matériaux de construction.
Le Prix Africain de Développement (PADEV), en son édition 2017 a décerné au PDG de CIM METAL GROUP, le prix « PADEV CASABLANCA 2017 » du « Meilleur producteur africain de matériaux de construction » lors d’une soirée de gala organisée le 28 octobre 2017 à Casablanca au Maroc.
Au cours de cette soirée qui s’est déroulée en présence de la crème du secteur privé africain, l’honneur est revenu à Mr Inoussa KABORE, Administrateur Directeur Général de CIMFASO, accompagné de son Directeur Commercial et Marketing Mr MODESTE BAMOUNI, de recevoir la prestigieuse distinction qui salue l’œuvre du PDG de CIM METAL GROUP.
En effet le Prix Africain de Développement, PADEV fait la promotion des valeureux travailleurs africains qui se distinguent de par leur action en faveur du développement et de leur population, afin de faire de l’Afrique une terre d’excellence par des actions constructives.
Selon l’Administrateur Directeur Général de CIMFASO, l’usine très moderne produit des ciments spéciaux à la demande et conformément aux spécifications du prescripteur.
En plus de la qualité des produits basée sur une expertise  avérée, elle met l’accent sur l’innovation du marché burkinabé, avec une diversification de l’offre en ciment.
A noté que CIMFASO est une entreprise citoyenne qui génère plus de 2000 emplois directs et indirects. Elle est de par son activité une source de revenus pour l’Etat par le paiement des impôts et taxes.
CIMFASO ambitionne d’être un opérateur de référence dans la fabrication de ciment, avec une production annuelle d’un million  (1.000.000) de tonnes extensibles à un million deux cent (1.200.000) tonnes de ciment de très haute qualité répondant aux normes en vigueur.
Ce qui a valu à l’entreprise la Certification ISO 9001-2008  POLITIQUE QUALITE, et la certification ISO  14001-2004 POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE.
    CIMFASO , nous construisons l’avenir…

IMG-20171028-WA0017 4 3 2 1 - Copy

Don d’une valeur de 7 millions de CIMFASO au service pédiatrique de l’hôpital Yalgado

Don d’une valeur de 7 millions de CIMFASO au service pédiatrique de l’hôpital Yalgado

Sentiment de joie et de gratitude du corps médical ce matin  au centre hospitalier Yalgado Ouédraogo en recevant  la visite des responsables de CIMFASO. Car ces derniers ne sont pas venus les mains vides. Au contraire, ils sont venus remettre un don de matériel d’une valeur de 7 millions de F CFA au service pédiatrique. Composé de machine à laver, de draps de lit, de couches et des fournitures de bureau. Ce don se veut une contribution à la qualité des soins offerts aux enfants. D’après le Directeur Général Adjoint du groupe CIMFASO, Mr Eric Ouédraogo, « c’est au vu des nombreuses difficultés que l’hôpital traverse en ce moment que cette action a été menée. Une manière pour la Cimenterie du Faso de contribuer un tant soit peu à  améliorer l’offre de soins ».
Une sollicitude appréciée à sa juste valeur par le chef de département pédiatrie, en la personne de Fla Koueta : « le service pédiatrique en avait vraiment besoin », a-t-il reconnu, ajoutant  que « ce don qui est fait à l’endroit des tout-petits va contribuer à rehausser le niveau de qualité des soins que nous leur donnons, car notre priorité c’est d’offrir des soins de qualité ici au service pédiatrique ».
Quant au premier responsable de l’hôpital, Robert Sangaré, cette action est à saluer d’autant plus qu’elle vient à l’endroit des enfants. « C’est toujours un grand plaisir pour moi à chaque fois que des personnes de bonne volonté viennent nous témoigner leur solidarité. Nous sommes davantage plus  touchés lorsque cette marque de solidarité va à l’endroit des enfants, ceux-là qui vont construire le pays de demain » a-t-il déclaré. Il a exprimé sa reconnaissance  à l’endroit de l’entreprise spécialisée dans la cimenterie (CIMFASO) qui n’en est pas à son premier acte de solidarité. « Je suis là depuis 6 ans et n’ai pas de mots assez forts pour saluer les actions que CIMFASO entreprend depuis des années et qui sont d’une valeur inestimable ». Puis de conclure : « celui qui investit dans l’éducation d’un enfant recevra toujours des bénédictions». 

CIMFASO, nous construisons l’avenir…

IMG-20171026-WA0025 IMG-20171026-WA0022 IMG-20171026-WA0006 IMG-20171026-WA0011 IMG-20171026-WA0021 IMG-20171026-WA0019 IMG-20171026-WA0008 IMG-20171026-WA0014 IMG-20171026-WA0018